On parle d’angine rouge lorsqu’on est en face d’une infection de la gorge. Elle est localisée, bénigne, douloureuse et aiguë. L’adjectif « rouge » vient en fait des conséquences de cette infection sur le pharynx et les amygdales. Elle est provoquée soit par une bactérie soit par un virus.

Quels sont les symptômes de l’angine rouge ?

Les symptômes de l’angine rouge sont les suivants : des amygdales platinent un pharynx de couleur rouge. L’infection est beaucoup plus marquée avec un gonflement des ganglions, de la fièvre, des toux fréquentes, un mal de tête lymphatique. L’angine rouge streptococcique présente d’autres signes cliniques comme : une fièvre intense avec une température de 40 °C, des vomissements ou des nausées, une langue de couleur framboise.

Les sortes d’angine rouge

L’angine rouge existe sous différentes formes. On a ainsi : l’angine rouge catarrhale ou érythémateuse qui est issue de l’inflammation de la muqueuse au niveau de la gorge.

L’angine rouge streptococcique qui présente les mêmes symptômes que l’angine blanche, mais s’accompagne d’autres signes comme le vomissement. Elle présente de grands risques de complications. Elle est la conséquence d’une contamination par des bactéries du type Streptococcus notamment du groupe A. En dehors des  streptocoques il y a aussi des cas d’angines causés par le méningocoque ou encore le pneumocoque. Elle provient aussi d’une infection par un virus. Celui-ci est parfois l’origine d’une autre maladie comme la rubéole ou la rougeole. L’angine rouge dans ce cas n’en est qu’une manifestation de celle-ci.

Solutions naturelles contre l’angine rouge

L’angine rouge se traite de la même manière que l’angine blanche. Aussi les remèdes naturels utilisés contre cette dernière sont aussi efficaces pour la première. Il s’agit notamment du miel. C’est la solution que l’on préconise généralement contre les maux de gorge. Il a de nombreuses vertus, dont le pouvoir de lutter contre les irritations en cas d’angine rouge. On l’utilise en substitut de sucre pour les infusions. L’eau saline est un excellent antiseptique. Pour profiter de ses bénéfices, il faut gargariser la gorge avec. La racine de guimauve, une plante que l’on trouve dans les marais est un puisant antiangine. On la fait bouillir dans de l’eau pour la boire. Elle diminue largement la douleur provoquée par l’angine rouge. Il faut aussi privilégier les aliments riches en vitamine C.  On boit le jus de deux ou trois citrons par jour. Pour les soins à base de médicament, il vaut mieux se référer aux cours de médecine en ligne.

Les aliments contre l’angine rouge

L’alimentation est un bon moyen pour venir à bout de cette maladie douloureuse.

Pour combattre effectivement l’angine, le corps a besoin des nutriments appropriée. Il faut dans ce cas privilégier : La soupe de poulet qui est connu universellement pour ses capacités à éradiquer l’angine rouge. Il est aussi un bon remède de grand-mère contre les irritations. On doit aussi manger régulièrement de l’avoine en flocon ou en farine, étant mélangé à de la banane, il lutte contre l’angine. En outre les carottes cuites qui offrent une bonne quantité de potassium, de vitamine A et de vitamine C.