Les différences entre la glucosamine, la chondroïtine et le collagène marin s’avèrent difficiles à comprendre. On vous expliquera tout dans cet article.  Aujourd’hui, la santé des os et des articulations est devenue un problème de santé publique d’intérêt général dans le monde entier. La France est un pays dont les patients souffrent d’arthrose et d’ostéoporose. Par conséquent, nous devons prêter attention à la santé des os, prendre des précautions lorsque l’âge augmente. Les personnes âgées en particulier doivent être consciencieuses de ce problème de santé. Le niveau de connaissance de l’arthrose est donc très important et indispensable pour anticiper l’apparition de l’arthrose.

L’arthrose, une maladie chronique avec l’augmentation de l’âge

L’arthrose est la maladie arthritique la plus courante chez les personnes d’âge moyen et âgées. L’arthrose est également connue sous le nom de l’ostéo-arthrite. On distingue, parmi elle, l’arthrite dégénérative, l’arthrite proliférative, l’arthrite sénile, etc. Il s’agit d’une maladie courante chez les personnes d’âge moyen et âgé présentant des douleurs articulaires et un dysfonctionnement articulaire (y compris des déformations articulaires) causés par une dégénérescence du cartilage articulaire. Parmi eux, le taux des personnes de plus de 40 ans qui risquent de souffrir de cette maladie chronique est de 30 % ; les plus de 50 ans, de 48 % ; les plus de 60 ans, de 60 %, et les plus de 70 ans, de 80 %. Et il existe un phénomène assez courant : il y a plus de maladies osseuses et articulaires chez les femmes que chez les hommes.

Traitement de l’arthrose par la chondroïtine

La cause la plus fréquente des maladies des os et des articulations est l’usure du cartilage articulaire et la perte de liquide synovial articulaire, qui est directement liée au manque de nutrition en protéoglycane (sulfate de chondroïtine) dans le corps.

Le sulfate de chondroïtine est actuellement reconnu comme l’agent thérapeutique et le complément nutritionnel le plus efficace pour les maladies des os et des articulations. Dans les pays développés comme la France et les États-Unis, un grand nombre de rhumatologues prescrivent la chondroïtine associée avec de la glucosamine, du collagène et de l’acide hyaluronique pour traiter l’arthrose.

Le sulfate de chondroïtine peut favoriser la prolifération des ostéoblastes, induire une nouvelle formation osseuse, d’où une propriété d’anti-arthrite. La chondroïtine a une affinité évidente pour le cartilage, elle peut pénétrer en premier dans le tissu cartilagineux, protéger le cartilage et améliorer la capacité de la synoviale à produire de l’acide hyaluronique. Le taux normal d’acide hyaluronique dans la cavité articulaire peut réduire la dégénérescence de la surface du cartilage et réduire les symptômes d’arthrose.

La chondroïtine peut augmenter la sécrétion et la concentration d’acide hyaluronique au niveau de la cavité articulaire, elle lubrifie les articulations tout en retardant la dégénérescence des os et des articulations. La chondroïtine favorise aussi la croissance osseuse en ramenant le cartilage endommagé à la normale.

Le rôle de la glucosamine dans le traitement de l’arthrose

La D-glucosamine (C6-H13NO5), également connue sous le nom de glucosamine, est un composant monosaccharidique. C’est un composant important du protéoglycane à forte propriété d’hydrophilie, et le protéoglycane est l’un des éléments les plus importants qui constitue le cartilage. Un grand nombre d’essais cliniques ont montré que le corps humain consomme plus de 1 450 mg de glucosamine par jour, ce qui a un bon effet thérapeutique sur diverses maladies des os et des articulations.

L’Association internationale du rhumatisme et l’Organisation mondiale de la santé ont proposé que la glucosamine devrait être utilisé comme un médicament de première considération pour le traitement de diverses maladies des os et des articulations. Les États-Unis ont commencé à étudier les glucosamines depuis le xixe siècle et ont été le premier pays à produire des glucosamines synthétiques. Cependant, ce n’est que dans les années 90 que la glucosamine a été largement utilisée comme complément nutritionnel et agent de réparation du cartilage articulaire dans le traitement des maladies articulaires.

La glucosamine stimule la production de glycosaminoglycane et protéoglycane, qui réparent les cartilages endommagés

La glucosamine stimule fortement les cellules cartilagineuses et produit des composants de la chaîne glycosaminoglycane. Elle stimule aussi des chondrocytes articulaires pour la synthèse du protéoglycane qui répare en permanence le cartilage articulaire endommagé et les tissus environnants. Ce processus peut également favoriser la régénération d’un nouveau cartilage articulaire et d’une nouvelle synovie. De plus, la glucosamine établit ainsi les fonctions physiologiques et motrices normales des articulations et des tissus mous environnants. Il a également un bon effet réparateur sur les lésions du cartilage articulaire causées par l’utilisation à long terme d’anti-inflammatoires.

La glucosamine favorise la génération de liquide synovial articulaire, qui nourrit les articulations et les tissus environnants

La glucosamine peut apporter de façon permanente au corps humain une grande quantité de liquide synovial articulaire. Elle permet de lubrifier en permanence la surface du cartilage articulaire, de réduire la friction et de faire bouger les articulations de manière flexible. Dans le même temps, le liquide synovial articulaire, en tant qu’intermédiaire transporteur de nutriments articulaires, peut fournir suffisamment de nutriments pour les cellules du cartilage articulaire.

La glucosamine peut inhiber l’activité des protéases dans les cartilages, causée par une surréaction immunitaire

Lorsque l’arthrose se développe à un certain degré, le cartilage articulaire endommagé peut non seulement induire une réponse immunitaire potentielle, mais également provoquer un déclin continu de l’immunité systémique. La réponse immunitaire des auto-antigènes du cartilage joue un rôle important dans le développement de l’arthrose.

Par conséquent, cela peut également être une cause importante de traitement à long terme de l’arthrose. La glucosamine peut bloquer directement l’activité des protéases dans le cartilage, inhiber et réduire la génération de radicaux libres de superoxyde qui peuvent endommager les cellules, améliorer l’immunité des articulations et peut également remédier aux dommages causés par les anti-inflammatoires non stéroïdiens au cartilage. En même temps, il peut inhiber efficacement le développement de maladies auto-immunes et améliorer l’immunité du corps.

Le rôle du collagène marin dans la prévention et le traitement de l’arthrose

Le cartilage articulaire appartient à un tissu de forme spéciale. Il est principalement composé de collagène à hauteur de 59 %, de glucosamine et de cellules cartilagineuses qui représentent d’environ 20 % du tissu du cartilage. Supplémenter en collagène marin pur de haute biodisponibilité (peptide de collagène marin par exemple) peut donc aider le corps à reconstruire le mécanisme de l’autoproduction du tissu cartilagineux. Le collagène marin sert à éliminer également des facteurs inflammatoires causés par la friction, à stopper les sensations d’inflammation et de l’enflure articulaire. La guérison des articulations endommagées est donc possible avec l’aide du collagène de haute biodisponibilité.

A part des fonctionnalités curatives, le collagène marin protège également les articulations contre l’usure et les dommages supplémentaires. C’est pourquoi on parle de son rôle préventif sur l’arthrose causée par diverses raisons.

Le collagène osseux est également appelé protéine structurelle. Il représente 30 à 40 % de la protéine humaine totale. Il est important pour maintenir la ténacité des os et la coordination du mouvement humain. Une fois qu’une personne atteinte l’âge de 30 ans, la capacité du corps à synthétiser le collagène diminue. La vitesse de la perte du collagène est supérieure à celle de la synthèse. Si le collagène est insuffisant, le calcium ne peut pas être cimenté dans les os. C’est la raison pour laquelle on parle de la perte de calcium osseux, c’est aussi une des raisons principales de la formation de l’ostéoporose. Surtout chez les femmes, la perte de collagène et de calcium est plus rapide après la ménopause, ce qui accélère le processus d’ostéoporose.

Rappelons, selon les études de l’évaluation et des statistiques de la Santé publique France, que 39,3 % des hommes de plus de 65 ans présentent de l’arthrose hors colonne vertébrale contre 49,5 % de femmes du même âge. Source (https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/esp2017.pdf)

Pour prévenir et améliorer l’ostéoporose, la méthode la plus scientifique consiste à supplémenter en même temps en calcium et en collagène. De cette manière, le calcium peut être déposé dans les os sous l’adhésion du collagène qui renforce la ténacité et la dureté de l’os.

Par contre, ce n’est que lorsque le corps humain ingère suffisamment de collagène que le calcium peut être assimilé efficacement et que le problème de l’ostéoporose peut être véritablement résolu. Il faut supplémenter en collagène et en calcium en même temps pour maximiser l’efficacité la prévention de l’ostéoporose.

Le collagène est également le matériau structurel de base des os et une condition préalable au renforcement du calcium osseux. Les os supplémentés en collagène peuvent accélérer efficacement leur propre métabolisme, ce qui favorise la formation de nouveaux os.

Le résumé des différences entre le collagène marin, la chondroïtine et la glucosamine

La glucosamine est un ingrédient spécifique et efficace qui répare les tissus articulaires.

Le collagène est le principal composant des os et des articulations. Une cure de collagène marin amplifie les effets réparateurs de la glucosamine, et prévient l’apparition de l’arthrose. De même, la glucosamine est fermement fixée dans le cartilage articulaire par l’adhésion et la connexion du collagène.

La chondroïtine est une substance qui aide la production de l’acide hyaluronique, qui lubrifie les cartilages et la cavité articulaire, elle est donc très utile pour atténuer les douleurs articulaires lorsqu’on veut réduire les symptômes de l’arthrose rapidement. Elle sert à maintenir ainsi l’élasticité du cartilage.

La combinaison de sulfate de chondroïtine, de glucosamine et de collagène est donc une sorte de traitement cocktail combiné efficace pour réduire les douleurs articulaires sévères, favoriser l’ingestion du calcium et augmenter la densité osseuse. La combinaison des trois peut améliorer l’efficacité de traitement de l’arthrose et prolonger dans le temps l’efficacité de la cure.