Le Tinea pedis est une infection fongique persistante dans les zones situées entre les orteils, sur la plante des pieds ou dans des cas précaires même sur l’arrière des pieds. Si la mycose affecte également l’ongle, c’est un champignon de l’ongle. La maladie du pied d’athlète est l’une des infections fongiques de la peau (= dermatomycoses).

Raisons et infection

Dermatophytes : Les dermatophytes ont des enzymes qui peuvent décomposer notre kératine humaine. Ils se nourrissent de la substance de la corne et aiment vivre dans des endroits où ils peuvent en trouver beaucoup, par exemple sous les ongles des pieds.

Moisissures : Les moisissures ne sont en aucun cas capables de fendre la substance de la corne sur leur propre poing, c’est pourquoi elles agissent en combinaison avec d’autres espèces fongiques.

Champignons à levure : Les champignons à levure aiment vivre dans des régions au climat humide et chaud, comme les espaces entre les orteils. Ils affectent l’intérieur de notre corps ainsi que la bouche et la gorge du muguet. est probablement le champignon levurien le plus commun.

Le Tinea pedis est une maladie fongique des pieds qu’est transmis par un frottis et une infection de contact, c’est-à-dire qu’une personne touche une zone infectée sur des surfaces en mouvement ou le pied d’une autre personne sur laquelle se trouvent les agents pathogènes fongiques, une infection pourrait se produire. Les endroits typiques où il est possible d’être infecté sont les lieux publics, comme les bains thermaux, les saunas ou les piscines extérieures et intérieures, où il fait particulièrement chaud et humide. Le Tinea pedis est également favorisé par la transpiration sur les pieds ou le manque de séchage après la douche, le bain ou la natation.

Indicateurs

Les symptômes typiques du pied d’athlète sont des rougeurs, des pleurs, des desquamations, des cloques et des démangeaisons, habituellement accompagnés d’inflammation.

Diagnostic

Une mycose du pied peut déjà être détectée par les signes clairs et les changements épidermiques. Cependant, afin de pouvoir traiter le genre exact du champignon causal, le médecin prélève un échantillon des zones affectées. Dans ce contexte, de minuscules squames de peau sont grattées sans douleur des régions épidermiques affectées.

Remèdes

Le traitement dépend de l’intensité de l’infection fongique. Au début, il suffit souvent de traiter les zones cutanées touchées à l’aide d’un onguent. Cependant, si le champignon s’est déjà disséminé au point d’infester de larges zones du pied, un traitement avec des produits de consommation est inévitable pour éliminer le champignon de l’intérieur de manière intensive.

Pour le traitement des mycoses, les dermatologues utilisent des agents dits antifongiques, dont les principes actifs rendent la croissance des champignons plus difficile et les combattent. Toutes les mesures de traitement doivent être appliquées de manière continue et ciblée.

Le champignon du pied est très résistant. En règle générale, le traitement dure entre 2 et 4 semaines. Même si les symptômes typiques, comme les démangeaisons et les rougeurs, ont disparu, le traitement doit être poursuivi pour s’assurer que la mycose a été complètement combattue car le risque de rechute est extrêmement élevé.