Si vous vous demandez « Quelle est la définition du CBD ? », c’est tout simplement l’abréviation de cannabidiol,, l’un des nombreux cannabinoïdes, ou composés chimiques, présents dans la marijuana et le chanvre.

Vous connaissez probablement déjà le tétrahydrocannabinol, ou THC, qui est un autre composé présent dans la plante de cannabis et son principal composant psychoactif. Mais contrairement au THC, le CBD n’est pas psychoactif. En d’autres termes, ce n’est pas lui qui vous fait planer. Il est également différent de la marijuana médicale, dont il a été démontré qu’elle réduit la douleur.

Quels sont ses effets ?

Outre le traitement de l’épilepsie, la recherche a montré que le CBD peut contribuer à réduire l’anxiété chez les personnes atteintes de schizophrénie ou de psychose, ou qui sont dépendantes des opiacés.

En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, le CBD peut même aider à traiter l’acné.

Comment utilise-t-on le CBD ?

Le CBD peut être pris par voie orale ou appliqué par voie topique, selon le produit. Il existe de nombreuses options, des gommes à mâcher et des capsules molles censées réduire l’anxiété aux bains apaisants, en passant par les crèmes et les huiles – et même la bière.

Comment fonctionne le CBD ?

Le CBD et le THC interagissent avec notre corps de diverses manières. L’une des principales façons est d’imiter et d’augmenter les effets des composés de notre corps appelés « cannabinoïdes endogènes », ainsi nommés en raison de leur similitude avec les composés présents dans la plante de cannabis. Ces « endocannabinoïdes » font partie de ce que les scientifiques appellent le « système endocannabinoïde ».

La découverte du système endocannabinoïde a considérablement fait progresser notre compréhension de la santé et des maladies. Elle a des implications majeures dans presque tous les domaines de la science médicale et permet d’expliquer comment et pourquoi le CBD et le THC sont des composés si polyvalents – et pourquoi le cannabis est une plante si largement consommée, malgré son statut illégal.

Le système endocannabinoïde joue un rôle crucial dans la régulation d’un large éventail de processus physiologiques qui affectent notre quotidien : notre humeur, notre niveau d’énergie, notre résistance intestinale, notre activité immunitaire, notre tension artérielle, notre densité osseuse, le métabolisme du glucose, la façon dont nous ressentons la douleur, le stress, la faim, etc.