Le steampunk est un style encore peu connu du public. Toutefois, il reste frappant. En effet, le Steampunk est un style très particulier qui se laisse aisément distinguer. Dans les lignes à suivre, nous présentons l’univers si fascinant du steampunk, qui ne laisse personne indifférent.

Définition du Steampunk

L’univers Steampunk se définit de façon plutôt délicate. En effet, le terme se laisse comprend différemment selon qu’on est puriste ou permissif. Considérant cet aspect de la situation, nous donnerons des définitions pour contenter chaque partie.

Avant tout propos, il faut préciser que le terme a vu le jour à la fin des années 1980 grâce à l’auteur de science-fiction K.W. Jeter. Ce dernier a inventé le concept pour marquer une différence entre ses œuvres et celles des autres auteurs de science-fiction. Pour cette raison, les plus stricts diront que le style qui existait avant la fin des années 80 n’est pas du steampunk.  Alors, pour une première approche de clarification conceptuelle, nous parlerons d’une Uchronie qui fait un mélange de culture populaire de la fin du 19ème siècle et de l’époque victorienne.

Le Steampunk peut également être défini comme un concept littéraire qui présente le monde avec une technologie statique où les moteurs à vapeur sont continuellement d’actualité. Le Steampunk est aussi connu comme la science-fiction victorienne.

Le monde du Steampunk

Les sciences fictions qui portent la marque du Steampunk peignent le décor du monde à l’ère de l’Angleterre, en tant qu’empire. Chaque auteur nous plonge dans un univers, où se vivait encore la révolution industrielle avec toutes les innovations qui voyaient le jour. Le steampunk, devenu au fil du temps un genre littéraire, a commencé à redonner des couleurs à l’ère victorienne. Plusieurs auteurs ont adopté ce style littéraire. Entre autres, nous pouvons nommer Jule Verne, Tim Powers et James P. Blaylock, William Gibson et Bruce Sterling.