Le configurateur traditionnel contient des avantages indéniables pour un site e-commerce. Mais face au configurateur 3D, ses limites sont mises en avant.

Ne pas avoir une vue d’ensemble du produit

Dans le cas d’un configurateur à base d’images, il n’est pas possible de pouvoir tourner le produit comme on le souhaite. L’angle se résume généralement à celui de devant, bien que l’arrière et les côtés soient aussi visibles dans certaines boutiques.

Ce configurateur ne permet finalement pas d’avoir une vision d’ensemble et complète du produit. Le visiteur peut donc avoir des attentes très différentes de la réalité. Le configurateur 3D, grâce à son effet de rotation, élimine ce problème.

Freiner la personnalisation

La personnalisation est possible avec un configurateur traditionnel. Cependant, elle n’est pas poussée à son maximum. Comme l’angle de vue est limité, le degré de personnalisation l’est aussi. Par exemple, une basket ne pourra pas contenir la modification du renfort au niveau du talon.

La possibilité de personnalisation est donc permise. Mais elle est forcément limitée par rapport à ce que peut offrir un configurateur 3D, où les modifications s’appliquent à tous les angles.

Compliquer la navigation du client

En plus des configurateurs à base d’image, il existe la solution 3D hors connexion. Le problème de cette méthode est qu’elle inclue l’utilisation de plug-ins additionnels sur son navigateur, comme Flash Player. Cela va forcément compliquer le client qui ne le possède pas. Au mieux il l’installe et poursuit sa navigation, au pire, il part. Le nombre de visiteurs va donc se limiter.

De plus, ce type de solution va compliquer l’analyse des données liés aux besoins et attentes du client. Ce sont elles qui vous permettent de corriger d’éventuels défauts.