Aujourd’hui à travers le monde, le nombre d’entreprise chargé de la vente des tenues de luxe ne font qu’augmenter. En effet, à faire le sondage de ces entreprises, on constate qu’il existe des groupes de luxe de taille grande et des groupes de luxe de petite taille. Alors, Alain Duménil l’homme d’affaire, a jugé bon de construire un groupe de luxe de taille intermédiaire.

Que comprendre des propos d’Alain Duménil ?

Alain Dumenil est un homme d’affaire, le PDG de l’Alliance Designers qui met en place un groupe de luxe depuis 2001 à Paris pour les amateurs de luxe. En effet, il a construit son entreprise non pas pour faire la concurrence avec les grandes entreprises du domaine, ni pour minimiser celles de petite taille. Cependant, son but est de mettre le niveau intermédiaire dans le domaine, afin de permettre aux gens de niveau de luxe moyen de satisfaire leur besoin.

En outre, Alain Duménil fut désigné repreneur du joailler parisien Poiray et ce par le tribunal chargé du commerce de Paris. Son objectif avec Alliance Designers est de rassembler les petites entreprises de luxe ayant été terrassées par des obstacles. Et ainsi leur donner une nouvelle chance dans le domaine de luxe. Aussi, affirme-t-il de ne pouvoir créer d’autres boutiques un peu partout dans le monde à cause des moyens dont il dispose.

Les propos du groupe Alliance Designers : que faut-il retenir ?

La stratégie du PDG du groupe de luxe Alliance Designers est d’attaquer la cible des femmes de 40 à 50 ans. En effet, ce groupe de personnes n’est pas pris en compte par les entreprises de luxe de grande taille. Cependant, les grandes entreprises ne s’intéressent qu’aux jeunes et aux femmes de style propre. De même, Alain Duménil préfère surtout les japonais que les américains, car ces derniers dépensent bien dans le domaine de luxe plus que les américains.