Les véhicules à moteur modernes, des motos aux poids lourds, incarnent une ingénierie et une technologie incroyablement complexes. Même par rapport aux véhicules construits il y a 20 ou 30 ans, la conception et la complexité des véhicules que nous conduisons ont considérablement augmenté. Alors que les pneus ont souvent moins d’importance que d’autres éléments, peut-être plus prestigieux, de la construction de la voiture, ils ont une influence considérable sur la sécurité, les performances, la tenue de route et l’économie de carburant du véhicule, mais que savons-nous de la construction de cet élément essentiel de notre voiture, monospace ou moto si précieux ?

Le « squelette » du pneu

La construction d’un pneu est fondamentalement très similaire dans presque tous les cas, et ce que nous voyons à l’extérieur du pneu – les flancs en caoutchouc vulcanisé noir, les tringles et les bandes de roulement – n’est qu’une partie de l’histoire.

La base du pneu – et ce qui lui confère la plus grande part de sa résistance et de sa durabilité – est construite à partir de tissu tissé ou de courroie en fibre enrobé de caoutchouc. Connus sous le nom de nappe, ils forment le squelette du pneu et lui donnent sa forme et sa consistance. Une couche placée directement au-dessus de la couche interne du pneu, appelée nappe carcasse, est le principal agent de renforcement et constitue la base de la construction principale du pneu.

Pour renforcer la rigidité et la solidité, des ceintures en acier, souvent renforcées au kevlar (comme dans les gilets pare-balles !), se superposent autour de la nappe carcasse. Entre autres choses, cela procure également une protection supplémentaire importante contre les crevaisons. D’autres tresses de câbles d’acier seront ensuite ajoutées à la jante du pneu pour former le bourrelet, ce qui donnera de la rigidité aux bords du pneu et formera un joint étanche à l’air avec la jante de la roue.

Le procédé de construction

La construction du pneu se poursuit maintenant de l’intérieur vers l’extérieur en utilisant la nappe et la ceinture en acier comme squelette autour desquelles les flancs, l’épaule et la bande de roulement du pneu sont construits. Jusqu’à trente ingrédients entrent dans la composition du caoutchouc utilisé dans le processus de fabrication. Les proportions exactes de différents types de caoutchouc, de gomme, de liants et de charges joueront un rôle majeur dans la détermination des performances du pneu en termes de tenue de route, d’économie de carburant et de durabilité. Une fois que ces composants ont été mélangés, dans les mélangeurs géants connus sous le nom de mélangeurs Banbury, le composé résultant est envoyé pour être broyé.

Pendant le processus de broyage, le composé de caoutchouc de base est revêtu et coupé en bandes qui constituent la base de la structure extérieure du pneu. La construction de base du pneu peut maintenant être complétée et, avec les composants en place, le pneu prend sa forme habituelle. Ce « pneu vert », comme on l’appelle, n’a toujours pas sa forme et sa bande de roulement définitives. Celles-ci sont ajoutées au processus de durcissement, dans lequel le pneu est « vulcanisé » dans des moules chauds, les « lamelles » et les « rainures » qui constituent le motif de la bande de roulement sont formées et d’autres informations, y compris les dimensions et les données du fabricant, ajoutées aux flancs.

Les pneus de votre voiture sont l’un des éléments clés qui peuvent améliorer ou nuire aux performances du véhicule. Avant de partir en vacances, il est utile de prendre un peu de temps pour déterminer le bon pneu.

Vous pouvez acheter des pneus en ligne de Oponeo, ainsi que lire un large éventail d’articles sur les pneumatiques et l’industrie du transport.