Les consommateurs recherchent des raisons de manger plus sainement et ils veulent plus d’informations sur la provenance de leurs aliments et la façon dont ils ont été produits. Il y a des centaines de raisons de choisir un produit bio à la Réunion plutôt qu’un produit conventionnel, mais nous l’avons réduit aux 5 principales raisons de manger biologique.

Pesticides persistants

Manger bio réduit la quantité de produits chimiques dans votre alimentation, à savoir les pesticides persistants. L’utilisation d’insecticides, de fongicides, d’engrais et de désherbants est strictement contrôlée dans la production d’aliments biologiques.

Santé

Aucun colorant, arôme ou agent de conservation artificiels n’est autorisé dans les aliments biologiques. Une nourriture plus propre signifie une alimentation plus propre qui conduit à une meilleure santé.

Nutrition

Les aliments biologiques contiennent plus de vitamines, de minéraux, d’enzymes et de micronutriments que les aliments élevés de manière conventionnelle. Il existe un nombre croissant de preuves documentant comment les méthodes agricoles peuvent influencer le contenu nutritionnel des aliments.

Environnement

Soutenez un environnement sain pour nous tous en choisissant des aliments biologiques. Les pratiques de l’agriculture biologique se traduisent par de nombreux avantages environnementaux.

  • L’agriculture biologique reconstruit la santé des sols et empêche les produits chimiques nocifs de pénétrer dans nos réserves d’eau. L’eau et le sol sont deux ressources extrêmement importantes nécessaires à la culture des aliments.
  • Les agriculteurs biologiques ne comptent pas sur des engrais et des pesticides à base d’huile non renouvelables auxquels nous n’aurons peut-être pas toujours accès.
  • L’agriculture biologique se traduit par une plus grande biodiversité.
  • L’agriculture biologique émet moins de gaz à effet de serre.

Cancer

Manger bio peut réduire votre risque de cancer. Une nouvelle étude a révélé que ceux qui mangeaient des aliments biologiques réduisaient fréquemment leur risque global de développer un cancer. Plus précisément, ceux qui mangent principalement des aliments biologiques étaient plus susceptibles de prévenir le lymphome non hodgkinien et le cancer du sein postménopausique que ceux qui ne mangeaient que rarement ou jamais d’aliments biologiques.