Liste en devenir des désagréments majeurs du web 2.0 qui n’a de 2.0 que le nombre, un peu comme la guerre mondiale numéro 2 qui n’était finalement pas mieux que celle d’avant (encore qu’elle fut jouée sur une étendue territoriale bien plus développée.).

La violence. LA VIOLENCE PUTAIN DE MERDE. La violence moi ça m’énerve, ça me rend méchant. Je n’aime pas la violence, tiens, si elle était devant moi, je lui casserais la gueule.

Le préambule étant fait, je tiens à dire que je cherche souvent à m’informer sur l’état du monde. Bon je traine sur la toile, je suis abonné à des fûts d’URSS et je lis les machins sur les faits dont il faut savoir que. Des fois il y a des commentaires. Je les regarde, parce que ça sert à cela aussi le 2.0, à démocratiser la parole.

Bon, ce n’est qu’une illusion, ne laissent apparemment des commentaires que les mêmes : ceux qui ont raison. Ils ont toujours raison, sur tout, et toujours avec les mêmes idées, qui marchent quand bien même elles n’ont aucun rapport avec le thème, le sujet, la photo ou le monde. Mieux, ils ont raison même quand ils ont tort, des sortes de profs quoi, mais derrière un écran.

Parfois en voyant tant d’idées reçues enfilées à la suite, j’ai rêvé un justicier masqué qui sortirait de leur putain d’écran de merde pour les secouer un peu en leur gueulant dessus « MAIS TU VAS TE METTRE A UTILISER TON CERVEAU CONNARD ? » (vous avez vu, ils sont tellement violents qu’ils ménervent encore)

Donc, officiellement je crèe la Ligue des Botteurs de Cul du Net (LBCN, ça ressemble à rien). Je signerai dorénavant ainsi : « Bravo, xxx, votre intervention mérite sa récompense

Mais une telle Ligue demande des règles strictes. Que vais-je donc pouvoir épingler ? Je propose les expressions suivantes, toutes plus caricaturales les unes que les autres:

  • En matière économique : « il n’y a pas le choix »
  • « les profs marxistes »
  • « les policiers fachistes »
  • « quand je pense que mes impôts paient ça »
  • « les français sont des (veaux, conservateurs, chaussures à talons) »
  • « il faut que la société se réforme »
  • « la peine de mort coûte moins cher au contribuable »
  • L’utilisation du mot « contribuable  » finalement.
  • « c’est typiquement français »
  • « il faut écouter la majorité silencieuse »
  • « les fonctionnaires sont des (fainéants, joueurs de foot) »
  • « Au moins lui il fait bouger les choses »
  • « De toute façon dans ce pays… »
  • « Quand on voit ce qui se passe ailleurs »
  • « Les politiques, tous des… »
  • « Les syndicats ne représentent qu’eux-mêmes »

Et vous, quels poncifs vous agacent le plus ?