Jean-Marie Santander est né au Maroc à Bolehot en 1951 dans une famille d’ouvriers, seul le père travaillait. Il est arrivé en France à l’âge de quinze ans. Jean-Marie a obtenu son diplôme d’ingénieur en génie électrique. Diplômé après 7 ans de travail acharné en combinant le travail chez APAVE avec les études et la vie de famille.

La carrière de Jean Marie Santander

De 1974 à 1981, Jean-Marie Santander a passé une série de tests pour devenir ingénieur électricien. Quelques années plus tard, il obtient un master en gestion des organisations et un DESS en finance respectivement à Sup de Co Marseille et à l’ESD.

De l’ingénieur au chef d’entreprise

Depuis 1981, il a entrepris diverses constructions ainsi que des transactions immobilières. En 1998, après avoir rencontré Jacques Bucky et Didier Laarteig, ils ont décidé de créer Theolia, une société dédiée à la construction de centrales de cogénération.

Il a ensuite créé une société avec Jacques Bucki PMB Finance, qui sera cotée sur NYSE Euronext Duty Free, pour développer l’activité éolienne après trois tentatives. Theolia, première entreprise française dédiée à la production d’énergies renouvelables, a été cotée en bourse le 18 juillet 2002.

En 2009, Jean-Marie et Grégory Santander et Philippe Perret, fondent alors Global EcoPower, ils ont fait de la société une cible principale. Construire des centrales électriques autonomes utilisant des énergies renouvelables. Au cours des trois dernières années, Jean-Marie et ses fondateurs vont construire des complexes liant la production d’activités environnementales à forte intensité énergétique à des centrales de production d’électricité verte.

En juillet 2020, après des différends sur le plan de gestion et de développement, Jean-Marie et les deux fondateurs ont démissionné de Global EcoPower.

2020 : lancement d’Ecosygna

Jean-Marie, travaille aujourd’hui avec son fils Gregory, il est devenu producteur de spiruline et de phycocyanine en fondant Ecosynya. Avec l’aide de deux médecins de l’équipe Ecosynya, Grégory travaille sur la valorisation des sous-produits («biorefinery ») et sur la conception de nouveaux produits à base de phycocyanine notamment des boissons.