Ce n’est plus un secret pour personne que l’activité minière est l’une des principales sources de richesses de la République Démocratique du Congo. Depuis plusieurs décennies, cette activité a longtemps été l’apanage d’une figure très connue de l’exploitation des sous-sols, Dan Gertler. Pendant ses 20 dernières années, les mécontentements se sont fait entendre dans le rang de la population Congolaise qui l’accuse de plusieurs maux. Mais, après être longtemps resté muet sur ces accusations, l’homme d’affaires a, à travers une déclaration, renouvelé son souhait de voir la RDC se hisser au sommet, grâce à ses ressources minières, notamment le cuivre et le cobalt.

L’exploitation minière, une réalité au Congo avec Dan Gertler

Au Congo, Dan Gertler n’est plus quelqu’un a présenter. Il est apparu sur la scène de ce pays avec ses compétences en matière des ressources minières en 1997. Son parcours jusque-là est très élogieux, quand on voit l’état de l’activité minière au Congo avant son arrivée et son état aujourd’hui. Dans sa déclaration, l’homme d’affaires n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler un tel état des choses, tout en rappelant aussi les progrès qui ont été accomplis depuis son arrivée. En effet, avant les années 1997, il n’y avait presque pas d’infrastructures minières pouvant favoriser l’exploitation des ressources du sous-sol congolais. Malgré cela, il a par ses efforts personnels fait un grand investissement en la matière pour rendre possible ce qui était à cette époque une chose impossible.

C’est à cela qu’il fait allusion à un investissement de plus de 10 milliards d’euros dans le domaine pour mettre sur pied la possibilité d’exploiter les mines du Congo. C’est un effort très élogieux, quand on sait que l’activité minière est un secteur très risqué et « un investissement  à long terme » qui peut fonctionner, tout comme cela peut ruiner. Même en ayant conscience de tout cela, il a quand même donné son temps et ses moyens pour faire de l’activité minière une réalité dans ce pays. Ayant passé plus de 20 ans de sa vie sur le territoire congolais, il se considère aussi comme un congolais et se dit opportun, le moment de faire profiter de la richesse minière du pays avec ses « frères ».

L’activité minière pour le développement du Congo

« Développons ensemble les mines et les infrastructures au profit de la RDC » a-t-il mentionné dans sa déclaration. Comme il l’a si bien dit, le moment est venu de faire profiter à la population congolaise, les richesses que cette activité minière a générées depuis son tout début. Se considérant comme un congolais pur désormais, il invite « ses frères et sœurs » à s’unir à lui, afin que de leur effort communs et de leur collaboration, naisse un Congo plus développé en infrastructures profitables à tous. Par ses mots, il demande à « ses frères et sœurs » congolais de « nouer un partenariat solide et unique » pour mettre au-dessus de tout et de tous, l’intérêt général et donc le développement du Congo. Il finit sa conférence par une déclaration en Lingala pour une mobilisation « tenons-nous la main pour développer le Congo ».

On aura beau tout dire de l’homme d’affaire Dan Gertler, mais il est impossible de nier que c’est bien grâce à lui que l’activité minière au Congo a connu le développement. Et, à la surprises de tout le monde et malgré les nombreuses accusations à son encontre, il a toujours à cœur, le développement de ce pays par l’exploitation minière.