Dans l’univers de l’investissement immobilier, l’investissement dans l’achat puis la location de biens immobiliers est le plus répandu. Cependant, il existe plusieurs autres types d’investissement dans le domaine de l’immobilier qui peuvent se révéler encore plus rentables que l’investissement locatif. Nous vous proposons un aperçu sur les autres options disponibles avec NexImmo.

Achat en viager

Lorsque vous versez chaque mois une rente au propriétaire d’un logement que vous avez acheté, l’on dit que vous avez fait un achat en viager. Dans ce type d’acquisition contrôlée par la loi, le propriétaire fait office de crédirentier et d’habiter dans le bien immobilier jusqu’à sa mort. En tant qu’acheteur, vous représentez le débirentier. Vous pouvez en savoir d’avantage à propos en consultant le site internet de Neximmo à l’adresse www.neximmo.com/fr. L’achat en viager accorde en réalité au débirentier la possibilité de payer petit à petit le montant d’acquisition même après signature de la vente.

Achat en nue-propriété

Celui qui fait l’acquisition d’un bien immobilier en nue-propriété n’a pas entièrement la propriété de ce bien. Ce type d’achat ne lui permet ni d’occuper le logement ni la possibilité de jouir de profits issus de la location du bien immobilier (usufruit). Comment bénéficie-t-il alors de son investissement ? Dans ce type de cas, l’usufruit est laissé à un bailleur durant une certaine période. Lorsque la période du contrat est épuisée, le nu-propriétaire peut décider de lancer une procédure lui permettant d’avoir la propriété exclusive du bien immobilier. Il peut aussi décider de relancer l’achat en nue-propriété.

Investissement avec une société civile immobilière

Dans ce type d’investissement immobilier, il est possible de faire l’achat et la gestion d’un bien immobilier à plusieurs. Autrement dit, il y a plusieurs personnes qui s’associent pour devenir propriétaire d’un bien et tirer mutuellement profit de son exploitation. Chaque associé dispose d’une part sociale dans le bien immobilier acquis. Mais, la réglementation exige qu’il soit désigné un gérant dont les missions et la durée du mandat sont clairement définis.