L’idée de vendre sa société n’est jamais facile ! Généralement, on pense à toutes ces années de travail, les sacrifices endurés, les nuits blanches… Pour de nombreux chefs d’entreprise, c’est un moment difficile à surmonter et la plupart souhaiteraient juste mettre un terme à tout cela. Certes, cela permet de se libérer du « fardeau », mais vous risquez d’échouer si vous vous y prenez de cette façon.

En effet, si vous souhaitez réussir la vente de votre entreprise, vous devez le faire de façon méthodique. En gros, vous devez suivre les bonnes étapes et bien vous préparer en amont pour affronter chacune d’elles. C’est pourquoi, nous vous proposons ici la démarche à suivre pas à pas pour faire la meilleure affaire et de la façon la plus positive qui soit.

Première étape : Préparez-vous ainsi que les membres de votre famille

Un projet de vente d’entreprise n’inclut pas uniquement les démarches administratives ! En effet, la toute première étape est de faire le point avec votre famille : leur expliquer vos motivations de vente, vos intentions ainsi que le futur que vous avez imaginé. Une fois que chacune de ses idées est clarifiée et que vous êtes sûr de continuer à vendre, la seconde étape et de mettre sur pied le management de transition.

Deuxième étape : pensez au management de transition

Le management de transition consiste à confier provisoirement la gestion de votre entreprise à une organisation apte afin d’avoir plus de temps pour les étapes suivantes. En effet, c’est une étape facultative, mais cruciale pour se libérer des tâches à gérer en entreprise et penser sereinement aux choses plus importantes.

Troisième étape : définissez vos objectifs de vente et valorisez-les

Dans une entreprise, plusieurs éléments peuvent être vendus : soit le fonds de commerce, quelques actifs ou parts sociales, la société entière… Ici, vous pouvez siéger avec votre conseil afin de trouver la meilleure chose à envisager. Une fois que s’est fait, vous devez valoriser ce que vous vendez en termes financiers : généralement, un expert dans le domaine est à privilégier.

Quatrième étape : définissez le profil de votre acheteur

Généralement négligée par les chefs d’entreprise qui souhaitent vendre leur société, définir le profil du repreneur est décisif si vous ne vendez pas entièrement la société. En effet, c’est ce dernier qui prendra désormais les décisions et il est donc important que vous sachiez s’il a la même vision que vous, la même philosophie des affaires, le même mental… Si vous ne trouvez pas en quelqu’un la capacité d’assurer la relève, vous devez peut-être passer à l’acheteur suivant.

Cinquième étape : vendez proprement dite votre société (négociez et signez)

Après les étapes précédentes, vous êtes désormais prêt à céder votre société en toute quiétude. Maintenant, c’est au tour des démarches administratives : lettre d’intention, acte de vente, détails de fiscalité, compromis de vente, etc.

Pour cette étape, il est parfois difficile de réussir tout seul ! Vous devez faire appel à un professionnel du droit pour vous épauler et défendre vos intérêts.